Archives de catégorie : ENTRETIENS

AVEC PASCAL BOULANGER

PASCAL BOULANGERVous publiez un ouvrage qui tranche avec les précédents. S’agit-il d’explorer de nouveaux territoires ? D’écrire ce que vous n’aviez pas encore écrit ?

Depuis la parution de Septembre, déjà en 1991, chaque livre que je publie tranche, me semble t’il, avec celui qui précède. Pour une raison simple, je n’écris pas à partir d’un acquis formel, d’un procédé convenu mais à partir d’une vérité étroitement liée à des expériences subjectives, abruptes.

A partir de ce que Léon Chestov appelle un texte zéro, traumatique, caché. Quelque chose, en effet, surgit du dehors et gagne ma propre existence – une déhiscence – quelque chose vient buter et échouer qui nécessite un dévoilement. Un fond de nuit, si vous voulez, une série de mémoires instinctives et qui surgissent dans ma propre vie. Mon écriture s’ouvre au hasard, aux circonstances, aux accidents en sachant qu’une chute a eu lieu et que l’écriture poétique va tenter de renverser la malédiction en exultation. Continuer la lecture

AUTOUR DU KOJIKI

KOJIKIPour la sortie du KOJIKI, nous avons  posé quelques questions à Yukako Matsui, la calligraphe qui a illustré le livre, et au traducteur & poète Pierre Vinclair.

Yukako Matsui, comment avez-vous choisi les passages du Kojiki à illustrer ?

Pour les calligraphies de Kanjis (caractères chinois), j’ai choisi en fonction de leurs formes, pour celles des mots (composés de plusieurs caractères), j’ai choisi parmi les passages que j’avais lus et qui m’avait laissé une forte impression. Enfin, pour les calligraphies de Wakas (poèmes), j’ai choisi ceux que j’appréciais le plus. Continuer la lecture